Auteur/autrice : PPAC

La guerre des décroissances

Série de vidéos dont l’objectif est de proposer une classification des différentes interprétations existantes du concept décroissance et de déterminer leurs points respectifs de convergence et d’achoppement

1 – Préambule : https://youtu.be/vh7wRAlgjDk

2 – La décroissance volontaire : https://youtu.be/MjV8wPeqb7s

3 – La décroissance environnementaliste : https://youtu.be/SyfAUSp8HVg

4 – Les imposteurs de la décroissance : https://youtu.be/Ync6zM3jjFU

5 – La décroissance effondriste : https://youtu.be/DcQK5PT4pV8

6 – La décroissance réelle : https://youtu.be/bLFUAN5wf4A

Stratégie “Avant-2027”

Lors de la réunion du 22/09/2022, nous avons validé le principe de faire reposer notre action politique sur 2 axes :

Axe 1 : mise en oeuvre d’une stratégie politique pour les années qui viennent et jusqu’aux échéances électorales majeures de 2027. C’est à dire décider d’actions concrètes.

Axe 2 : imaginer et modéliser les mesures que devrait prendre un gouvernement issu du Programme pour une société de l’après croissance après 2027. C’est à dire entreprendre un travail de simulation.

Concernant l’Axe 1 dénommé Avant-2027, je propose la feuille de route suivante, à débattre en réunion :

I – Trois objectifs fondamentaux :

  1. Alerter les citoyens sur la décroissance inéluctable du modèle économique actuel et argumenter scientifiquement cette théorie.
  2. Dénoncer l’imposture des courants d’idées qui interprètent la décroissance comme un état stationnaire durable géré par un modèle institutionnel inchangé
  3. Agir pour l’instauration d’une nouvelle constitution en démocratie directe telle que décrite dans le Programme pour une société de l’après croissance

II – Un objectif intermédiaire, le RLS :

Constatant que la constitution actuelle ne prévoit aucune procédure de révision permettant aux citoyens de remplacer la constitution actuelle par la constitution nouvelle en démocratie directe telle que décrite dans le Programme pour une société de l’après croissance, nous devons nous donner pour objectif intermédiaire d’obtenir la modification de l’article 89 de la constitution actuelle par le dépôt d’une proposition de loi constitutionnelle relative à l’instauration d’un référendum libre et souverain, renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République.

III – Moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs :

III.1 – Discréditer les politiciens professionnels :

Affirmer et démontrer que tous les politiciens professionnels (c’est à dire ceux qui tirent leur revenu d’existence de l’exercice de la politique) appliquent le même programme sur les trois fondamentaux : croissance, oligocratie, capitalisme

III.2 – Délégitimer les élus du système oligocratique :

En l’absence de candidats investis par le PPAC, promouvoir l’abstention sous toutes ses formes et quelle que soit l’élection, afin de contribuer à accroître le nombre des citoyens qui refusent les procédures proposées par le système en place

III.3 – Installer des assemblés citoyennes locales :

En attente de l’obtention du RLS permettant de proposer le remplacement de la constitution actuelle par une constitution en démocratie directe, oeuvrer à la création d’assemblées citoyennes locales (ACL) partout en France afin d’amorcer la mise en place d’un réel pouvoir citoyen, selon la charte de l’ACL : https://www.debatcitoyen.com/docs/Charte_generale.pdf

Christian Laurut

Rappel : Le Gouvernement de l’après croissance se réunit tous les jeudis de 14h à 15h30. Accès libre pour tous sur  https://meet.jit.si/decroissance

Principes généraux du projet « Gouvernement de l’Après Croissance » (GAP)

Premiers éléments de réflexion en préparation de la réunion de jeudi 22/09/2022 à 14h sur https://meet.jit.si/decroissance

Ce projet de nature essentiellement politique s’articule autour de deux axes distincts mais complémentaires :

  1. Définir les actions à mener jusqu’aux prochaines échéances électorales de 2027, en conformité avec le contenu du Programme pour une société de l’après croissance. Axe dénommé : Avant 2027

  2. Enoncer et modéliser les mesures adaptatives à une situation de décroissance inéluctable supposée effective et présente en temps réel à prendre par un gouvernement issu de ce programme aux éléctions de 2027. Axe dénommé : Après 2027

Le calendrier de travail proposé est le suivant : une réunion hebdomadaire de 1h30 alternant Axe 1 et Axe 2.

Les participants peuvent être différents entre les deux groupes, mais sont invités à s’engager à une présence régulière au sein du groupe choisi.

Le cadre de travail proposé est le suivant :

Axe 1 : Avant 2027

1 hypothèse fondamentale : La décroissance économique est inéluctable quoi qu’on fasse. Nous faisons en sorte d’argumenter et de démontrer scientifiquement cette hypothèse

1 constat : Nous prenons acte que la quasi-totalité des habitants de la planète ne désire pas adopter un mode de vie frugal, ni opérer une réduction de son niveau de vie.

Actions proposées :

  1. Contredire les idéologues qui tentent de persuader leurs militants du contraire et prétendent que les actes de décroissance volontaire individuelles se développent de plus en plus dans le monde.

  2. Contredire les idéologues qui prétendent que la seule interprétation possible du terme de décroissance est ce type de comportement volontaire et individuel. De ce point de vue, nous considérons qu’ils sont des usurpateurs du terme de décroissance.

  3. Dénoncer ces idéologues pour leurs visées politiciennes, pour leur discours démagogique prônant une décroissance volontaire fatalement porteuse d’une joie de vivre future et n’ayant, en réalité, pour seul objet que l’obtention d’avantages sur-socialisants (dont une dotation financière inconditionnelle) auprès d’un pouvoir politique restant par ailleurs inchangé quant à sa nature oligocratique et capitalistique. De ce point de vue nous considérons qu’ils sont des imposteurs politiques.
  4. Affirmer au contraire que la décroissance doit s’interpréter comme une évolution inéluctable du mode de production économique actuel de l’humanité selon les lois de la physique.

  5. Affirmer qu’aucun discours sur cette décroissance inéluctable ne sera audible après du grand public, tant que les premiers effets de ce phénomène ne seront pas visibles à l’oeil nu par l’individu ordinaire.

  6. Mettre en lumière ces premiers effets annonciateurs et à les analyser (= lancer l’alerte) . De ce point de vue une étude approfondie du mode de calcul du PIB doit être menée, débouchant sur un autre mode de calcul ou/et un autre indicateur de l’évolution de la production économique.

  7. Promouvoir un programme politique (Le programme pour une société de l’après croissance) qui  se donne pour objectif de gérer la décroissance inéluctable (ou construire le déclin) afin d’éviter le risque majeur d’effondrement lié à la décroissance inéluctable.

Axe 2 : Après 2027

Le Gouvernement de l’Après Croissance (GAP) se place dans la continuité des options du Parti pour l’après croissance en s’assignant pour tâche d’énoncer et de modéliser les mesures adaptatives à une situation de décroissance inéluctable supposée effective et présente en temps réel.

Ce gouvernement de l’après croissance (GAP) a en charge de proposer les mesures concrètes que la société française confrontée à la décroissance inéluctable devra prendre, dans tous les domaines de l’organisation collective et ce, en conformité avec le contenu du Programme pour une société de l’après croissance.

De même que celles contenues dans le Programme pour une société de l’après croissance, les mesures proposées par le GAP ont vocation à pouvoir s’appliquer dans tous les autres pays de la planète.

Hypothèse de travail en 3 points :

  1. Nous sommes en 2027 : le candidat du Parti pour l’Après Croissance (PPAC) vient d’être élu président de la république française sur la base du Programme pour une société de l’après croissance et le PPAC a obtenu la majorité absolue aux élections législatives qui ont suivi l’élection présidentielle.
  2. Après 5 années consécutives de baisse du PIB en France, le caractère inéluctable de la décroissance économique ne fait maintenant plus de doute pour l’immense majorité de la population, eu égard à la certitude acquise de l’épuisement à terme des ressources énergétiques et minérales de la planète.
  3. Seule une très faible minorité croit encore en la possibilité de relancer la croissance économique par la découverte de ressources énergétiques et minérales nouvelles.

Ressources :

Programme pour une société de l’après croissance format pdf

Programme pour une société de l’après croissance format interactif

Première réunion du Gouvernement de l’Après Croissance (GAP)

Comme convenu, le Gouvernement de l’Après Croissance va débuter ses travaux par une première réunion

Toutes les personnes intéressées pour participer à cette initiative sont invitées à se connecter le jeudi 22 septembre 2022 de 14h à 15h30 sur https://meet.jit.si/decroissance

Les réunions du Gouvernement de l’Après Croissance seront hebdomadaires, mais le créneau initialement proposé pourra être modifié en fonction des souhaits du groupe.

Rappel des objectifs du GAP