Projet de politique générale

Après avoir finalisé un programme de révision de la constitution et des codes juridiques, le Programme pour une société de l’après croissance, et initié une candidature présidentielle d’alerte sur la décroissance inéluctable, nous devons maintenant poursuivre notre action avec une stratégie claire.

I – Quatre objectifs fondamentaux :

  1. Alerter les citoyens sur la décroissance inéluctable du modèle économique actuel et argumenter cette théorie.
  2. Dénoncer l’imposture des courants d’idées qui assimilent la décroissance à un état stationnaire durable.
  3. Promouvoir le Programme pour une société de l’après croissance sous tous ses aspects
  4. Agir pour l’instauration d’une nouvelle constitution en démocratie directe telle que décrite dans le Programme pour une société de l’après croissance

II – Un objectif intermédiaire, le RLS :

Constatant que la constitution actuelle ne prévoit aucune procédure de révision permettant aux citoyens de remplacer la constitution actuelle par la constitution nouvelle en démocratie directe telle que décrite dans le Programme pour une société de l’après croissance, nous devons nous donner pour objectif intermédiaire d’obtenir la modification de l’article 89 de la constitution actuelle par le dépôt d’une proposition de loi constitutionnelle relative à l’instauration d’un référendum libre et souverain, renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du règlement.

III – Moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs :

III.1 – Discréditer les politiciens professionnels :

Affirmer et démontrer que tous les politiciens professionnels (c’est à dire ceux qui tirent leur revenu d’existence de l’exercice de la politique) appliquent le même programme sur les trois fondamentaux : croissance, oligocratie, capitalisme

III.2 – Délégitimer les élus du système oligocratique :

Promouvoir l’abstention sous toutes ses formes, et pour toutes les élections, afin de contribuer à accroître le nombre des citoyens qui refusent les procédures proposées par le système en place

III.3 – Installer des assemblés citoyennes locales :

En attente de l’obtention du RLS permettant de proposer le remplacement de la constitution actuelle par une constitution en démocratie directe, oeuvrer à la création d’assemblées citoyennes locales (ACL) partout en France afin d’amorcer la mise en place d’un réel pouvoir citoyen, selon la charte de l’ACL : https://www.debatcitoyen.com/docs/Charte_generale.pdf

Christian Laurut